Accueil

Voir les archives

Portugal : de Lisbonne à Porto par Valérie Bélanger

17 octobre 2014, Publié dans Actualités, Récits de voyage, Témoignages Ekilib vacances actives

 

20140930_145614  20140929_103452

Je suis en extase devant les beautés du Douro. Du haut des rives escarpées du fleuve, la vue est grandiose et change constamment d’un virage à l’autre. Le terrain est à ce point ondulé qu’un seul vignoble peut être exposé à divers points cardinaux et compter de grands écarts d’altitude. Un beau casse-tête pour les producteurs, qui doivent faire preuve d’ingéniosité et de minutie. Tout est difficile d’accès et le travail se fait à la main. À notre deuxième matin dans la région, en pleine période des vendanges, on pouvait entendre le murmure des travailleurs qui étaient en poste depuis l’aube pour couper les grappes de raisins avant qu’il fasse trop chaud. J’en ai surpris quelques-uns à chanter à l’ouvrage. Travailler la terre, ça rend heureux.

Pour les cyclistes qui osent s’y aventurer, c’est un défi de taille. Parlez-en à ceux que je viens de guider. Leur première journée dans la région comptait 1600 m de dénivelé positif sur à peine 48 km. Là-bas, chaque montée qui dépeigne est suivie d’une descente tout aussi décoiffante lors de laquelle on perd en quelques minutes ce qu’on a parfois pris une heure à monter… Aouch!

Heureusement, ça faisait déjà une semaine qu’ils pédalaient et la préparation avait porté fruit. Depuis notre départ de Lisbonne, le terrain ondulait à souhait. Mais tous les efforts déployés étaient amplement récompensés par la beauté de la campagne portugaise, extrêmement fertile (raisins, bien sûr, mais aussi poires, pêches, nectarines, pommes, figues, grenades, olives, agrumes, noisettes, eucalyptus…) et riche en histoire. On a vite arrêté de compter les châteaux, palais, forts et autres monuments qui se trouvaient sur notre route. Tour à tour occupé par les Celtes, les Phéniciens, les Grecs, les Romains, les Wisigoths, les Maures et les chrétiens, le pays ne manque pas de panache.

Et je n’ai pas encore parlé du vin et du porto, auxquels il faudrait consacrer un article à part. Disons simplement que nous n’en avons pas manqué!

20141006_174943  20140813_175022

Laisser un commentaire

Envoyez une image

Vous pouvez inclure une ou plusieurs images dans votre commentaire. Une fois votre fichier sélectionné, un lien vers l'image sera ajouté au commentaire.

 

Nous contacter

Ekilib
4035 rue St-Ambroise,
bureau 220N,
Montréal, H4C 2E1, CANADA

Tél: 1-514-395-4395
Sans Frais: 1-877-477-0799
Fax: 1-514-281-5664
Courriel: info@ekilib.com

Abonnez-vous à l'infolettre !

Recevez en primeur les promotions, nouveautés, conférences et conseils de voyages.

Tout pour votre prochain voyage!